Le référencement naturel évolue, mais reste indispensable en 2020

Pour les entreprises, la présence en ligne est désormais incontournable, notamment grâce à leur site. La visibilité de cette vitrine virtuelle représente un enjeu majeur. Cependant, certains professionnels s’interrogent Aujourd’hui sur la nécessité d’être bien positionné sur les moteurs de recherche, notamment Google, qui, selon la page dédiée aux parts de marché en janvier 2020, concentre encore 95 % des requêtes.

En effet, de récentes évolutions semblent remettre ce fait en question.

Plus de la différenciation entre publicités Adwords et réponses naturelles

Depuis le début des années 2000, les encarts publicitaires se sont progressivement déplacés et intégrés à la liste des réponses au point que la différence entre les annonces et les réponses naturelles est aujourd’hui minime. Plus de mise en exergue sur le côté ou en haut de page, suppression du fond de couleur. Si l’internaute ne s’attarde pas sur les détails, il peut donc facilement manquer le petit terme « Annonce » ou « Ads » placé près de l’URL.

Remise en cause de l’objectivité du classement des résultats Google

Le moteur de recherches a perdu la confiance des internautes en matière d’objectivité sur le classement des résultats. Même s’il reste une précieuse source d’informations, les utilisateurs savent que des agences de référencement internet interviennent pour que les sites se conforment aux exigences de l’algorithme de Google et se placent en première page des SERP.

Mise en avant des « pions » de Google en tête des résultats

Le moteur positionne les réponses de son choix tout en haut des pages de réponses par le biais de nouveaux éléments :

  • Le « Knowledge Graph » = condensé d’informations issues du centre de données de Google, mais sans indication de source ni présence de lien.
  • La « Onebox » ou « Direct Answer » = réponse directe à la requête issue des bases de données personnelles de Google ou avec un partenaire (prévisions météo, horaires des séances d’un film au cinéma, prix d’un vol, résultats de rencontres sportives ou d’élections, conversion entre deux devises…).
  • La « position zéro » ou « Featured Snippets » = encadré avec texte et parfois une image s’affichant au-dessus de tous les résultats pour proposer une réponse jugée pertinente extraite de pages web, avec précision de la source.

Ces mêmes réponses apparaissent une deuxième fois dans la liste des résultats « naturels ».

Perte du leadership sur certains marchés

Les plateformes de locations entre particuliers (AirBnB), de réservations d’hébergements (Booking) ont pris des parts de marché non négligeables à Google, les internautes ne passant plus par le moteur pour de telles recherches. De même, beaucoup se rendent directement sur le site d’Amazon pour un achat précis. Un bon ranking sur les pages de résultats du moteur n’a donc qu’une moindre influence sur le trafic entrant du site.

Le référencement naturel reste indispensable

Quels que soient les changements observés concernant les moteurs de recherche, le référencement naturel reste incontournable. Comme l’explique une agence de référencement naturel, son efficacité en termes de génération de trafic sur un site est incontestable (les statistiques publiées sur la page dédiée au trafic d’un site le démontrent).

Toutefois, pour gagner en performance, une stratégie d’« inbound marketing » doit intégrer ces nouveautés. Et cela implique :

  1. une analyse pointue pour chaque produit ou service afin de sélectionner la meilleure méthode à utiliser : SEO, article de blog, campagne Adwords, réseaux sociaux ou autres médias en ligne ;
  2. l’exploitation des avantages de tous les supports (textes, images, photos, vidéos, etc.) via un mix ;
  3. l’adaptation du site à tous les types d’appareils (ordinateurs, smartphones, tablettes…) afin d’apporter une réponse adaptée au travers de pages SEO spécifiques, complétées par un blog ou des rubriques FAQ consacrées à des thématiques bien précises ;
  4. la définition des mots clés suivant le principe de la longue traine. Avec l’essor des requêtes vocales, ils peuvent aujourd’hui inclure jusqu’à 8 à 10 mots et contenir des adverbes interrogatifs (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?) lorsque la demande se présente sous la forme d’une Compte tenu de l’importance grandissante du référencement local, l’insertion d’un critère géographique (localisation) devient également courante.

En prenant ces différentes considérations en compte, l’entreprise et son prestataire en référencement ont toutes les chances d’augmenter le nombre de clics vers le site et de voir celui-ci obtenir un bon positionnement et de s’y maintenir. Une stratégie ciblée et efficace permet également de le mettre en exergue sur de nombreuses plateformes (réseaux sociaux, sites de partages d’images/de vidéos, blogs, etc.) ainsi que sur les terminaux mobiles, de plus en plus prisés pour les recherches, et qui représentent actuellement 60 % du trafic. Le choix du partenaire est déterminant : la page « comment choisir son agence de référencement » guide les entreprises dans cette démarche.

Pour qu’un site bénéficie d’une visibilité optimisée sur internet, le référencement naturel, à l’origine de 55 % des visites, reste essentiel, bien que plus complexe.

Agence SEO à Paris réputée, eGate Référencement étudie vos problématiques de référencement et vous accompagne pour l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie pertinente.

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments