Droit à l’oubli,Bing emboîte le pas à Google

droit à l'oubli bing

Mis à jour le

Microsoft suit les traces de Google et a ouvert, mercredi 16 juillet, un formulaire destiné aux internautes européens qui leur permet de demander le retrait d’informations les concernant dans les résultats de son moteur de recherche Bing.

Le lien vers le formulaire en question sur Bing

Microsoft rappelle que « toute demande n’aboutira pas à la suppression systématique des résultats de recherche. » Pour trancher, la firme prendra en compte respect de votre vie privée, l’intérêt général, liberté d’expression et libre accès à l’information.

De son côté, début juillet, Google indiquait avoir reçu 70.000 demandes d’internautes européens. Soit une moyenne d’environ 2300 par jour. Le moteur n’a pas donné le détail des demandes de retraits de liens de résultats mais déjà, certains s’alarment d’un risque de censure.

Le lien vers le formulaire en question sur Google

Un porte-parole de Microsoft a par ailleurs précisé au Wall Street Journal mercredi que les équipes de Bing étaient encore en train « de mettre en place le processus qui sera utilisé pour l’évaluation de ces demandes », ce qui implique que le déréférencement de résultats litigieux n’aura pas lieu tout de suite.

Législation : Les internautes européens peuvent à présent demander la désindexation de pages des résultats de recherche au nom du droit à l’oubli.

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
5 years ago

Je pense que nous sommes tous d’accord au droit à l’oubli.
Au moins Google ne se permet plus de sortir nos erreurs ou dégâts commis dans le passé.
À mon avis, c’est une violation du vie privée de l’utilisateur.